Si un enfant de moins de 12 ans présente de légers symptômes de refroidissement, comme un rhume, un mal de gorge ou une légère toux, il peut continuer d'aller à l'école ou en structure d'accueil. C'est ce qu'indique désormais l'OFSP sur son site internet, depuis ce vendredi. Dans un tel cas, nul besoin de prendre contact avec un pédiatre.

Lire aussi: Faut-il tester les enfants tous azimuts?

En revanche, si l'enfant a des symptômes qui peuvent être ceux d'une infection au Covid-19 et qu'il a eu un contact étroit avec une personne testée positive, il devra rester à la maison. Il passera aussi un test après concertation avec le pédiatre.

En cas de test positif, isolement

Si ce test est positif, l'enfant sera soumis à la même procédure qu'un adulte, à savoir une mise en isolement avec un traçage des contacts mené par l'autorité cantonale compétente. S'il est négatif, l'enfant peut retourner à l'école 24 heures après la fin de sa fièvre ou lorsque sa toux aura nettement diminué.

Si l'enfant présente des symptômes tels que fièvre ou forte toux, et que son état général est bon, il doit rester à la maison 24 heures après la fin de la fièvre et jusqu'à ce que la toux ait nettement diminué. Et ce même s'il n'a pas été en contact étroit avec une personne symptomatique ou que celle-ci a été testée négative.

Pédiatres submergés d'appels

Dans ce cas, si les symptômes perdurent - trois jours ou plus de fièvre, plus de trois jours de toux, il faut contacter le pédiatre, qui décidera de la suite de la procédure à suivre. Même chose en cas d'apparitions d'autres symptômes, tels que troubles gastro-intestinaux, maux de tête, douleurs articulaires, perte de l'odorat et/ou du goût.

Lire aussi: Le Covid-19 chez les enfants, des preuves scientifiques insuffisantes

Jusqu'ici, l'OFSP recommandait à toute personne présentant des symptômes, les enfants de moins de 12 ans inclus, de rester à la maison. «Or les enfants présentent plus souvent des symptômes respiratoires que les adultes», a expliqué à Keystone-ATS Virgine Masserey, responsable de la section contrôle de l'infection de l'OFSP.

«Avec l'arrivée des virus de l'hiver, il s'agit d'éviter trop d'absentéisme à l'école ou en structure d'accueil. Nous avons également précisé dans quelles circonstances il faut prendre contact avec les pédiatres parce que ces derniers ont été submergés d'appels», a-t-elle ajouté.