Le maître mot est lâché: Eigenverantwortung. Dans le canton de Zurich, la «responsabilité individuelle» est une nouvelle fois brandie comme arme suprême pour lutter contre la propagation du coronavirus. Vendredi dernier, au moment même où plusieurs cantons annonçaient un durcissement des mesures sanitaires pour juguler la hausse exponentielle des contaminations, Zurich aussi avait rendez-vous avec la presse. Or, à la surprise générale, les autorités cantonales n’ont pas édicté de restrictions supplémentaires, se contentant d’attendre de nouvelles mesures fédérales, qui ont été mises en consultation auprès des cantons et qui devraient être entérinées ce mercredi. «Nous ne voulons pas édicter des règles qui devront à nouveau être adaptées la semaine prochaine», justifiait alors face à la presse la présidente du Conseil d’Etat zurichois, Silvia Steiner.