On ne sait pas si la droite genevoise est «la plus bête du monde», comme certains se plaisent à la décrire avant les élections, mais on peut dire qu’elle est la plus confuse et brouillonne de Suisse romande. Au lendemain de l’assemblée des délégués du Centre (ex-PDC), mercredi soir, on n’est pas plus avancé sur les contours d’une éventuelle alliance de droite. La seule chose qui est claire, c’est que Le Centre n’achète pas la coalition élargie avec l’UDC.