Après quelques escarmouches pré-estivales, la campagne sur l'extension de la libre circulation des personnes semble entrer dans une phase de répit temporaire. Hormis la publication d'affiches dès la semaine prochaine, elle sera en sommeil pendant quelques semaines et ne redémarrera vraiment qu'au début du mois d'août. Elle s'annonce ensuite musclée jusqu'au jour de la votation, le 25 septembre.

Portes ouvertes

Economiesuisse prépare une campagne d'envergure. L'association faîtière de l'économie a annoncé mercredi que, parmi les nombreuses manifestations prévues, une journée nationale de mobilisation aurait lieu le 27 août prochain dans toutes les entreprises qui souhaitent y participer. Ce jour-là, les portes d'entreprises exportatrices et de PME telles que Siemens, Novartis, Ciba, Syngenta ou encore, en Suisse romande, PQH à Fribourg, ouvriront leurs portes au public pour exposer les enjeux du vote. L'opération est notamment dirigée par le conseiller national Ruedi Noser (PRD/ZH), lui-même chef d'entreprise.

L'objectif est de «montrer l'importance des accords bilatéraux sur les sites de production, c'est-à-dire là où se trouvent les emplois» et cela en collaboration avec les syndicats. Reste à savoir quel sera l'impact d'une telle action dans une campagne où l'aspect émotionnel occupera une large place.