La mise à l’enquête du parc éolien du Mollendruz, qui prévoit d’implanter douze turbines sur le premier contrefort du Jura vaudois, a suscité un total de 231 oppositions. Seules 14 de ces oppositions émanant des habitants des communes sur lesquelles se dresseront les éoliennes (Juriens, La Praz et Mont-la-Ville), les promoteurs du projet concluent au «fort soutien de la population des communes territoriales concernées», qui totalisent environ 600 ménages.

La très forte majorité des oppositions provient de villes et villages situés sur le pourtour du parc. Certaines se recoupent en partie avec celles des organisations de protection de l’environnement et totalisent près de 450 signatures, précise un communiqué de la Ville d’Yverdon-les-Bains, associée au projet.

Piloté par le Service de l’électricité de la Ville de Zurich, le projet éolien du Mollendruz est le plus important à ce stade dans le canton de Vaud. Il aura un impact sur le paysage particulièrement fort, car l’alignement des éoliennes de 210m sera visible depuis une grande partie du plateau vaudois. Il ne constitue par ailleurs que l’un des projets d’implantation le long du Jura vaudois.