Le procureur général du canton de Vaud Eric Cottier quittera ses fonctions le 31 décembre 2022, a annoncé mercredi le Ministère public. Il est en poste depuis le 1er septembre 2005, après avoir notamment été président de tribunal et juge cantonal. Au total, il aura œuvré plus de quarante ans au sein des instances judiciaires vaudoises.

Eric Cottier a fait connaître mardi au Grand Conseil sa décision de quitter ses fonctions à la fin de l’année, précise le MP. Cité dans un communiqué, le procureur général durant 17 ans dit quitter sa charge «l’esprit serein, libéré du souci de ne pas quitter l’institution dont l’Etat lui avait confié les commandes dans une zone de trop fortes turbulences».

Lire aussi: L’héritage d’Eric Cottier agite déjà les élus

Importante réforme

Il a en particulier dirigé le Parquet vaudois au moment des grandes réformes procédurales qui, en 2011, ont entraîné l’attribution au Ministère public des compétences jusqu’alors exercées par les juges d’instruction pour une partie et par les procureurs pour l’autre. Né en 1958, Eric Cottier a obtenu sa licence en droit en 1979. Il a d’abord été greffier au sein de diverses instances judiciaires du canton de Vaud. Il a ensuite été substitut, puis premier substitut du procureur général, de 1984 à 1991.

Jusqu’en 1998, il a présidé les tribunaux des districts – d’alors – de Vevey et Lavaux, avant d’être juge cantonal, fonction qu’il a exercée entre 1999 et août 2005. Il a alors pris la tête du Ministère public suite à sa nomination par le Conseil d'Etat.

Lire à ce sujet: Comment le procureur vaudois Eric Cottier est devenu «cocotier»