Zurich, un soir de bal dans les années 1950. Ernst Ostertag et ses amis festoient, les verres s’entrechoquent. Chacun est sur son trente et un. Puis la police arrive, microphone en main. Tout le monde est en état d’arrestation. Les agents déshabillent complètement les lurons en pleine rue, puis les fouillent chaussés de gants. Jambes écartées, mains sur le capot. La foule hue. Ernst Ostertag s’enfuit par la fenêtre des toilettes. Il sera interpellé chez lui et convoqué au poste. Leur tort? Etre homosexuels.