L’histoire se souviendra d’elle comme de la première femme à siéger au Conseil d’Etat valaisan. Après douze années passées au sein de l’exécutif cantonal – quatre ans à la tête du Département de la sécurité, avant de prendre durant huit ans les rênes de la Santé –, Esther Waeber-Kalbermatten a pris sa retraite politique à la fin du mois d’avril. Pour dresser son bilan, la socialiste a reçu Le Temps, chez elle, à Glis.

Le Temps: Vous avez quitté le gouvernement valaisan fin avril et pourtant nous sommes obligés de réaliser cette interview un après-midi, car vous vouliez impérativement suivre la session de mai du parlement valaisan. Le virus de la politique ne disparaît pas d’un claquement de doigts?