Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga est mariée à l'écrivain bernois Lukas Hartmann depuis vingt ans. (KEYSTONE/MANUEL LOPEZ)
© MANUEL LOPEZ

POLÉMIQUE

Les étranges révélations de Lukas Hartmann sur sa vie privée

Dans une interview accordée à la «Schweizer Illustrierte», l’écrivain bernois raconte qu’il n’habite plus avec son épouse, Simonetta Sommaruga

Lukas Hartmann et son épouse, la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga, ne vivent plus sous le même toit. L’écrivain bernois de 71 ans l’a révélé le 19 août dans une interview accordée à la «Schweizer Illustrierte» autour de son dernier ouvrage intitulé «Ein passender Mieter» (Un locataire convenable). Vivre dans deux lieux séparés durant la semaine et se retrouver le week-end? Un «amour inhabituel» pour l’hebdomadaire alémanique, un «modèle qui fonctionne» pour Lukas Hartmann, marié depuis vingt ans à la ministre du Département fédéral de justice et police (DFJP). Au-delà du choix, personnel et légitime, le malaise réside dans la démarche: que le conjoint d’une personnalité politique dévoile sa vie privée au grand jour reste marginal en Suisse. Pour le site d’information Klein Report, l’écrivain a «franchi une limite».

Nouveau souffle

Inspiré de l’affaire du tueur Mischa Ebner, fait divers sordide qui avait ému la Suisse en 2002, le nouveau roman de Lukas Hartmann n’était pas destiné à susciter la polémique. Le virage intime qu’a pris l’entretien, en revanche, interpelle. Interrogé sur le couple en déclin de son roman, l’auteur explique que depuis quelques années, il exploite lui-même un «mode de vie créatif». Loin de sa partenaire Simonetta Sommaruga la semaine, il la retrouve le week-end: une manière de concilier leurs deux emplois du temps décalés. Ou de trouver un nouveau souffle? «La routine est mortelle, explique l’auteur à la «Schweizer Illustrierte». Cette solution nous convient à tous les deux.» Jusqu’à quand? L’intéressé reste évasif: «Peut-être que ça finira par nous éloigner ou peut-être pas.» Dans la foulée, l’hebdomadaire alémanique a publié l’interview d’un psychologue évoquant les enjeux d’un éloignement conjugal.

En tant qu’écrivain, Lukas Hartmann est une personnalité publique et gère lui-même sa communication

«Nous avons confirmé dès le mois de juin, en réponse aux demandes de médias, que la conseillère fédérale avait déplacé ses papiers en ville de Berne, où elle dispose depuis longtemps déjà d’un appartement, précise Agnès Schenker, cheffe du Service d’information au DFJP. Nous avons précisé que Simonetta Sommaruga et son mari forment toujours un couple, vivant dans deux logements. En tant qu’écrivain, Lukas Hartmann est une personnalité publique et gère lui-même sa communication.» En réponse à une question du «Temps», l’auteur bernois précise que sa femme a relu et approuvé l’article avant publication.

Lukas Hartmann a livré sa femme aux tabloïds sans pitié

«Pourquoi a-t-il fait ça, pourquoi a-t-il partagé ses problèmes relationnels avec le public?», s’interroge pour sa part Klein Report, une plateforme d’information destinée aux journalistes, tout en relevant le contraste avec la personnalité «introvertie et contrôlée» de Simonetta Sommaruga. «Lukas Hartmann a livré sa femme aux tabloïds sans pitié», tacle encore le site. Il va même plus loin: «Tout le monde est désormais au courant des tensions conjugales au sein de leur ménage. Plus personne ne s’intéressera au travail de la ministre de la justice, mais seulement à sa vie privée. Et pour une fois, ce ne sont pas les médias qui sont à blâmer.»

Publicité
Publicité

La dernière vidéo suisse

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

Le Conseil national a refusé de suivre l'avis du Conseil des Etats. Celui-ci voulait réduire de moitié la facture des nouveaux gilets de l'armée suisse. Il a été convaincu par les arguments du chef du DDPS, Guy Parmelin. La question reste donc en suspens.

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

n/a