La ministre des Finances Eveline Widmer-Schlumpf estime que la Suisse n’évitera pas une nouvelle votation pour clarifier les relations tendues avec l’UE au sujet de la libre circulation. En marge d’une visite à Singapour, s’exprimant devant des chefs d’entreprises suisses, la conseillère fédérale a déclaré que personnellement elle arrivait à la conclusion que l’initiative contre l’immigration de masse était incompatible avec l’accord sur la libre circulation et les accords bilatéraux. Elle pense donc que l’acceptation de l’initiative de l’UDC le 9 février dernier exige une clarification, et cela assez rapidement, rapport le correspondantr de la NZZ à Singapour.

Eveline Widmer-Schlumpf a toutefois précisé que cette opinion personnelle n’était pas partagée par l’ensemble du Conseil fédéral.

Arrivant au lendemain de la rencontre de la présidente de la Confédération, Simonetta Sommaruga, avec le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, cette déclaration de la ministre des Finances, qui répondait à une question du public, a créé une certaine surprise. Le Conseil fédéral s’était jusqu’ici bien gardé d’évoquer officiellement l’hypothèse d’une nouvelle votation.