Un début de dégel s’amorce dans les relations entre la Suisse et l’Italie. Les deux pays vont instituer un «dialogue» sur les questions financières et fiscales. Eveline Widmer-Schlumpf et le président du Conseil italien Mario Monti vont prochainement se rencontrer. C’est le résultat d’une entrevue, mercredi matin à Berne, entre le secrétaire d’Etat Michael Ambühl et l’ambassadeur d’Italie Carlo Baldocci, indique Bernard Wuthrich, correspondant à Berne. Le versement des 28 millions sur les impôts à la source des frontaliers italiens bloqués au Tessin a également ouvert la voie aux négociations. L’introduction d’un impôt à la source sur le modèle de celui qui a été négocié avec l’Allemagne, la Grande-Bretagne et l’Autriche figurera au menu des discussions. Eveline Widmer-Schlumpf doit s’exprimer sur ce sujet en début d’après-midi.