La présidente de la Confédération Eveline Widmer- Schlumpf s’est rendue à Vienne pour défendre l’accord fiscal signé avec l’Autriche en avril. Elle y a notamment rencontré le président Heinz Fischer et la ministre des Finances Maria Fekter, a indiqué vendredi le Département fédéral des finances (DFF).

Les deux parties ont évoqué «leur étroite collaboration», illustrée selon le DFF «par la conclusion rapide d’un accord bilatéral». Le texte prévoit l’instauration d’une taxe pour régulariser les fonds autrichiens placés en Suisse, ainsi qu’une imposition à la source des futurs rendements des capitaux.

Vienne espère que cet accord lui rapportera un milliard d’euros en 2013 (environ 1,2 milliard de francs). L’opposition autrichienne rejette en revanche ce texte, critiquant un «blanchiment d’argent légitimé par l’Etat».