Les trois conseillers fédéraux venus justifier hier à Berne l’abandon de l’accord-cadre devant la presse devraient lire attentivement le livre de Michel Barnier La Grande Illusion – Journal secret du Brexit (Ed. Gallimard). «Les Britanniques avaient en permanence le sentiment d’avoir ouvert une seconde ligne de négociation, écrit l’ex-négociateur européen du Brexit, dans un passage qui fait écho aux pourparlers avec la Suisse. Or leur technique était une mascarade. Je leur ai plusieurs fois redit: Vous essayez de jouer avec nous. Nous n’allons pas accepter cette attitude très longtemps. […] Plus vous montez haut, plus il sera difficile pour vous de redescendre»…