Pour les partisans de la 7e hétérogène:

une réforme en cours prévoit des options et des niveaux, or le référendum ne s'en prend qu'à une partie des réformes sans souci de cohérence; il faut garder le maximum d'options ouvertes pour permettre au Cycle d'orientation d'évoluer; il est incohérent d'imposer une sélection à 12 ans, parfois à la suite d'une seule épreuve, d'autant plus que la rénovation du primaire va supprimer les notes;non seulement il n'y a pas de baisse de niveau en classe hétérogène, selon le rapport du Service de recherche en éducation, mais cela donne une meilleure chance d'intégration sociale aux enfants de familles défavorisées et constitue un stimulant pédagogique; la 7e hétérogène ne suffira pas à éviter un système de sélection plus implacable par la suite. Raison pour laquelle il faudra ouvrir le débat sur l'avenir du tronc commun en 8e et 9e du CO et sur les conditions de passage au Collège; la provenance sociale des enfants reste un facteur important de réussite ou d'échec, passer en 7e générale est ressenti comme une exclusion, une année supplémentaire en tronc commun donne plus de chances; les enseignants sont prêts à s'investir. On peut aller vite avec de la volonté. Les coûts supplémentaires sont minimes face aux enjeux.