Le manque à gagner par rapport au budget est toutefois compensé en partie par des versements d’impôts en retard. Le résultat 2008 est «réjouissant», a indiqué jeudi le département cantonal des finances. Avec un capital propre de 2,9 milliards de francs, le canton est prêt à affronter la crise et la baisse des recettes attendue en 2009.

De 2001 à 2008, le canton a cumulé pour 1,6 milliard de francs d’excédents de recettes. Dans le même temps, il a réduit sa dette de 7,5 à 3,5 milliards de francs.