A Genève, le scandale du foyer spécialisé de Mancy prend une nouvelle tournure. Des documents que Le Temps et Heidi.news ont pu consulter prouvent en effet l’existence de maltraitances répétées envers les enfants de la part d’une partie du personnel, hommes et femmes confondus: privation de nourriture, enfermements, enfants projetés au sol, laissés dans leurs excréments ou encore traînés d’une pièce à l’autre par leurs vêtements. Des faits documentés et dénoncés par plusieurs collaborateurs dès mai 2019, soit moins d’un an après l’ouverture de cet établissement géré par l’Office médico-pédagogique (OMP), qui dépend du Département de l’instruction publique (DIP) et accueille des jeunes autistes sévères ou atteints de lourdes déficiences intellectuelles. Selon nos informations, corroborées par les témoignages d’une dizaine de personnes, certains de ces comportements maltraitants auraient perduré au moins jusqu’au printemps 2021.