Très exactement 110 479 visiteurs ont franchi les portiques des arteplages le 1er Août, faisant de ce jour un record pour Expo.02. Pourtant la journée avait débuté doucement, à cause de la pluie, explique le porte-parole, Laurent Paoliello. C'est ensuite que les visiteurs ont afflué, le plus gros de la foule arrivant pour la soirée: «Ce qui confirme que les gens fréquentent l'Expo d'abord pour la fête, ensuite pour les expositions.»

Seul Morat – moins de 10 000 visiteurs – a déçu les organisateurs. Selon le schéma habituel, Bienne est en tête avec 43 166 entrées, suivi de Neuchâtel (39 431) puis d'Yverdon (18 360). A Neuchâtel, l'affluence était telle qu'à l'issue du feu d'artifice la circulation était complètement bloquée. De mémoire de Neuchâtelois, même les Fêtes des vendanges n'ont jamais vu ça.

Point d'orgue

Pour l'Expo, la nouvelle suscite évidemment la satisfaction. Les chiffres du 1er Août sont le point d'orgue des résultats enregistrés les jours précédents, qui confirment la progression remarquée la semaine dernière (Le Temps du 30 juillet). Du côté des entrées, Laurent Paoliello articule le chiffre de 60 000 entrées pour lundi et mardi: «Même mercredi, où il pleuvait, nous avons atteint plus de 52 000 entrées.» La vente de billets est aussi en hausse, même si les entrées du soir à 10 francs continuent d'être plébiscitées, au détriment des passeports un ou trois jours. A mi-parcours, l'Expo a vendu plus d'entrées à 10 francs que prévu durant les cinq mois et demi. Au point qu'à ce rythme, leur vente pourrait compenser en nombre ce qu'elles ont fait perdre sur les entrées plus chères. Quoi qu'il en soit, les organisateurs sont plutôt optimistes désormais, l'histoire laissant présager d'un intérêt croissant de la population jusqu'à l'issue de la fête, le 20 octobre.