SAirGroup ne financera pas le projet Universum à 6 millions de francs: sur cette décision prise il y a dix jours, le groupe ne reviendra pas. Mais, poussée par «les nombreuses réactions» suscitées par son départ, selon les termes du porte-parole de SAirGroup Jean-Claude Donzel, l'entreprise a décidé d'augmenter sa participation à l'Expo, qu'elle avait maintenue à 1 million.

«Clarification»

Pour le groupe, il ne s'agit pas d'un changement de position, mais plutôt d'une clarification: «Nous avons remarqué que notre décision avait été mal interprétée, que les gens pensaient que nous nous retirions de l'Expo.» Finalement, la participation du groupe aéronautique se montera entre 2,5 et 3 millions, qui serviront à financer des events consacrés à la jeunesse sous le slogan: «Loyauté envers la Suisse, ouverture sur le monde.»

L'Expo tout comme le Conseil fédéral ont appris la nouvelle par la presse dominicale. Pour la directrice générale de la manifestation, Nelly Wenger, il ne fait aucun doute qu'au-delà des nombreuses lettres que SAir Group dit avoir reçues, la prise de position des conseillers fédéraux a été déterminante dans cette décision. Elle se réjouit de ce revirement de situation, même s'il ne sauve pas le projet Universum: «Pourquoi SAirGroup est-elle revenue ailleurs qu'à Universum? Peut-être parce que cette exposition coûte six millions et qu'ils n'en ont que trois; sans doute aussi pour garder la tête haute. Ainsi, ils ne reviennent pas totalement en arrière.»