Il flotte un parfum de liberté depuis les annonces du Conseil fédéral ce mercredi. Dans les bars, les restaurants ou encore les salles de cinéma, plus de masque ni de certificat covid à présenter. Au milieu de l’euphorie ambiante, les hôpitaux font figure d’exception. La situation y reste tendue et le virus, toujours présent. Alors que les hospitalisations baissent lentement, il faudra plusieurs semaines voire des mois avant un retour à la normale. En cause notamment: le nombre important d’opérations électives reportées qui doivent être reprogrammées.