La crispation pointe. Lors d’un point presse sur la pandémie ce jeudi à Lausanne, pas moins de trois Conseillères d’Etat, accompagnées par le médecin cantonal Karim Boubaker, ont présenté la «situation délicate» du canton de Vaud. Avec plus de 300 cas par jour, celui-ci commence à subir la vague épidémique qui touche le pays à partir de l’est, tout en demeurant moins impacté que le reste du pays. Rompu à l’exercice, l’exécutif sait désormais plus ou moins à quoi s’attendre: des contaminations qui pourront jusqu’à tripler ces prochaines semaines, et un nouveau cycle épidémique qui devrait durer environ trois mois.