Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Dans l'Oberland bernois, un wagon de la Compagnie du Montreux-Oberland bernois (MOB) a déraillé et plusieurs personnes ont été blessées.
© Anthony Anex / Keystone

Météo

Face à la tempête, les transports suisses souffrent

Mesurés à plus de 200 km/h, les vents de la tempête «Burglind» ont provoqué des coupures de courant, la fermeture de nombreuses remontées mécaniques, des suppressions de trains et des embouteillages. Les grandes stations de ski romandes sont presque à l’arrêt

Les webcams des stations de ski montrent surtout du brouillard, et des arbres courbés par les vents. La tempête Burglind, ou Eleanor en France, souffle sur les Alpes. En Valais, les remontées mécaniques de Crans-Montana, Anzère, Veysonnaz, Ovronnaz ou Nax sont restées fermées ce mercredi. A Verbier ou à Thyon, seules quelques pistes étaient praticables.

«Il ne serait pas responsable de laisser monter les gens, c’est beaucoup trop dangereux»

Président du conseil d’administration de Télé Mont-Noble, Fred Pont précise: «Il y a beaucoup de neige et de pluie, et des rafales de vent soufflent très fort par intermittence. Les installations ne peuvent pas fonctionner et, de toute façon, il ne serait pas responsable de laisser monter les gens, c’est beaucoup trop dangereux.»

Lire aussi: La tempête «Burglind» sème le chaos en Suisse

Les premiers signes de la tempête sont apparus très tôt dans la matinée. Vers 4h, les bourrasques atteignaient 146 km/h au sommet du Säntis, dans les Préalpes appenzelloises. Vers 11h, elles soufflaient à 163 km/h aux Diablerets et à 195 km/h au Pilate, dans le canton de Lucerne. MétéoSuisse a enregistré une rafale à 201 km/h à Andermatt.

Un train et un wagon sur le flanc

Dans tout le pays, de nombreux trains ont été retardés ou supprimés, et plusieurs routes ont été coupées. A Oensingen, sur l’autoroute A1, les vents ont couché un camion sur le flanc. Dans l’Oberland bernois, un wagon de la Compagnie du Montreux-Oberland bernois (MOB) a déraillé et plusieurs personnes ont été blessées.

Les rafales de vent ont provoqué plusieurs coupures de courant, entre autres dans les cantons de Berne et du Jura. Dans un communiqué, les Forces motrices bernoises indiquent que près de 14 000 de leurs clients ont été privés d’électricité.

Hameau évacué

Face au danger d’avalanche, le hameau des Mayens de Conthey, en Valais, a été évacué. Informés mardi soir, les habitants avaient jusqu’à 10h mercredi matin pour quitter les lieux. Selon le président de la commune, Christophe Germanier, «entre 20 et 40 personnes sont concernées». Les cols de la Forclaz, du Simplon et des Montets ont été fermés. Le canton a émis un avis de danger généralisé.

Plusieurs personnes sont aussi restées bloquées dans une télécabine au domaine skiable de Pizol, dans le canton de Saint-Gall, parce que des arbres sont tombés sur les câbles. Les images d’arbres déracinés et de toitures endommagées prospèrent sur les réseaux.

A l’aéroport de Bâle-Mulhouse, le trafic aérien a été provisoirement suspendu entre 10h30 et midi. Deux vols ont été annulés, et trois ont été déroutés vers Genève et Milan. Le sapin de Noël de 13 mètres de haut et de 2,4 tonnes installé devant la gare de Berne s’est écroulé ce mercredi matin vers 10h30, sans blesser personne.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo suisse

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

Le Conseil national a refusé de suivre l'avis du Conseil des Etats. Celui-ci voulait réduire de moitié la facture des nouveaux gilets de l'armée suisse. Il a été convaincu par les arguments du chef du DDPS, Guy Parmelin. La question reste donc en suspens.

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

n/a