Au Tessin aussi, la situation est grave. En conférence de presse lundi, le médecin cantonal, Giorgio Merlani, a toutefois annoncé que le canton a connu un ralentissement du nombre d’infections (comme le reste du pays). «Les données sont relativement stables: la croissance exponentielle des quatorze jours précédents ne s’est plus produite», a-t-il relevé, en ajoutant: «Nous ne sommes pas encore en phase de descente, mais nous sommes probablement proches du sommet.»

Les chiffres concernant les décès restent «assez importants», note-t-il, soulignant que 30-35% d’entre eux ont lieu dans des EMS. Le médecin cantonal indique que les tests rapides y sont utilisés et que, de façon générale, «le taux de mortalité pourrait chuter très prochainement». Giorgio Merlani constate aussi que les Tessinois comprennent que la situation est sérieuse. «La mobilité a diminué, tout comme le nombre de personnes qui se rencontrent. Le masque est également utilisé avec plus de rigueur», se félicite-t-il.