Après une décennie de prix bas, c’est un poste budgétaire avec lequel les entreprises vont désormais devoir compter. Conséquence des tensions survenues l’an dernier sur le marché mondial des combustibles, puis cette année de la guerre en Ukraine, les prix de l’électricité flambent. D’après un sondage publié vendredi par l’Association des entreprises électriques suisses (AES), la majorité d’entre elles «devront facturer des prix de l’électricité plus élevés» à leurs clients en 2023. La hausse sera d’environ 20% en moyenne, mais il existe de grandes disparités suivant les fournisseurs, prévient l’AES.