L’explosion des prix de l’énergie ébranle l’ensemble des secteurs de l’économie du pays. Mais pas seulement. Dans les grandes écoles, l’inquiétude monte également. En particulier à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), l’un des plus gros consommateurs d’énergie du canton de Vaud. Le campus principal d’Ecublens est une véritable ville dans la ville, avec quelque 18 000 personnes sur site (12 000 étudiants pour 6000 collaborateurs) et 500 laboratoires ou groupes de recherche, dont certains dans des technologies particulièrement énergivores. Du coup, l’école s’attend à une hausse massive de sa facture, à hauteur de plusieurs dizaines de millions de francs, un chiffre pouvant même s’approcher des 100 millions de francs dans les pires scénarios, a appris Le Temps. Sur un budget global d’environ 1 milliard, c’est vertigineux.