Pour le Tribunal correctionnel de Genève, point de doute. L’avocate de la famille Bailo de Spoelberch a bien arnaqué ses richissimes clients belges et dissimulé le produit de son crime à l’aide d’une multitude d’opérations bancaires. Fara, 57 ans, est reconnue coupable de blanchiment aggravé et de faux dans les titres. Elle est condamnée à une peine de 30 mois de prison, dont 15 fermes. Une durée déjà couverte par la détention provisoire subie.

Lire aussi: L’avocate des milliardaires belges, une professionnelle diabolique?