Un siège sous la Coupole: le rêve de tout candidat aux élections fédérales. Pour y parvenir, il faut convaincre. Et pour convaincre, il faut mener campagne. Cette année, ils seront 4600 à le faire en Suisse: un record. Comment diable se démarquer? Faut-il serrer des mains? Placarder des affiches? Tweeter à tout va? Susciter la polémique? Se fondre dans le moule? Cornélien. D’avis de candidats et de politologues, la réponse est contextuelle. Certaines choses, toutefois, font partie du b. a.-ba.