Alain Berset donne dans l’exemple pratique, et personnel: «Je suis très amateur de bonnes séries, La casa de papel, Lupin… Donc l’Espagne, la France; des pays qui imposent des investissements de la part des services de streaming.» Ainsi le ministre de la Santé, qui est aussi celui de la Culture, lance-t-il la campagne sur la «Lex Netflix», un changement de la loi sur le cinéma. Il prévoit notamment une obligation d’injecter des moyens dans l’audiovisuel suisse à hauteur de 4% de leur chiffre d’affaires aux Netflix, Amazon et Disney. Il impose aussi une part de 30% d’œuvres européennes dans l’offre. Cette réforme est contestée par les Jeunesses des partis de droite, qui ont fait aboutir un référendum. Il y aura vote final du peuple le 15 mai.