Plusieurs dizaines de journalistes, photographes, cameramen, venus de tout le pays, se bousculent autour du fuselage d’un F/A-18 Hornet. Dans le cockpit, une jeune femme un brin intimidée par l’intérêt médiatique qu’elle suscite. C’est l’effervescence sur le tarmac de la base aérienne militaire de Payerne, dans la Broye vaudoise.

«En ce moment, je préférerais de loin être en train de voler avec mes collègues», avoue pudiquement Fanny Chollet. En ce mardi après-midi de février, l’armée a décidé de convoquer une conférence de presse afin de présenter au grand public la Vaudoise de 27 ans, enfant de Saint-Légier, devenue la première femme pilote d’avion de combat du pays.