Parmi les effets collatéraux en Suisse de l’invasion de l’Ukraine, il y a le sort du F-35. Il est tentant de croire que l’affaire est pliée. Avec le retour de la guerre classique en Europe – des Etats qui se battent avec des canons –, comment douter de la nécessité d’une défense aérienne? Viola Amherd sera-t-elle sauvée par Vladimir Poutine alors que son avion prenait l’eau de toute part? La ministre de la Défense va jusqu’à suggérer aux partisans d’un vote sur le choix d’Armasuisse de retirer leur initiative. Et la droite veut déjà doter le budget de la Défense de 2 milliards de francs supplémentaires.