Deux inspecteurs de la brigade antidrogue condamnés pour avoir laissé filer un trafiquant dans l’idée de s’en servir comme informateur, avant de se raviser et de cacher la manœuvre dans leur rapport. Une enquête sur la proximité suspecte entre le patron d’un salon des Pâquis et les policiers chargés de surveiller le milieu de la prostitution qui révèle trop de familiarité et de petits arrangements. Les affaires sont différentes, mais elles ont toutes deux passablement secoué la grande maison et mis en lumière la problématique des sources. Un sujet sensible abordé avec Richard Boldrini, chef de la police judiciaire genevoise, et Michel Gex, chef de section chargé de la gestion des informateurs au niveau opérationnel.