D'un point de vue environnemental, il ne faut pas attendre la fin de vie des chauffages à énergies fossiles pour les remplacer. Il faudrait remplacer les systèmes au mazout ou au gaz au plus vite, même s’ils sont encore pleinement fonctionnels, indique une étude commandée par le WWF. L’étude, réalisée par la société de conseil en énergie ESU-services GmbH, basée à Schaffhouse, n’a pas encore été rendue publique. Le Tages-Anzeiger a toutefois pu la consulter. «Cette étude renverse une règle de base largement répandue», écrit le journal alémanique.