Elles rayonnent, les femmes du PLR. Le 8 mars prochain, elles lanceront leur initiative populaire pour l’imposition individuelle, une première dans leur histoire. Et tout laisse à penser que leur démarche sera couronnée de succès, même en période de coronavirus. Au comité d’initiative, elles ont dû refuser du monde pour les 27 places à disposition. Y figurent des personnalités de tous les partis, sauf l’UDC. Mieux: le 28 janvier dernier, les femmes du PDC ont signalé leur intérêt, un signe clair que les lignes bougent.

Ce jour-là, au nom du comité, leur présidente Babette Sigg Frank (ZH) a invité son homologue PLR Susanne Vincenz-Stauffacher (SG) à présenter l’initiative en visioconférence. «L’échange a été très constructif et la perspective d’une possible collaboration a été une agréable surprise», se réjouit la conseillère nationale PLR saint-galloise. Quant à Babette Sigg Frank, elle confirme: «Notre comité est favorable à cette initiative, mais nous ne pouvons pas faire de promesse de soutien à ce stade.» Loyalement, les femmes PDC attendent de voir comment se positionnera le nouveau Parti du centre, issu de la fusion du PDC et du PBD. Celui-ci n’a pas exclu de lancer sa propre initiative à la suite de l’invalidation par le Tribunal fédéral de la votation relative à la suppression de la pénalisation fiscale du mariage.