Pour sa 10e édition, Festi’neuch joue la carte du terroir. Présenté ce matin, le programme du premier open air de l’été (3-6 juin) offrira une quarantaine de concerts sur ses quatre scènes avec une large palette d’artistes suisses. Dans le sillage du rappeur Stress, déjà annoncé, s’ajoutent le rock inspiré du groupe neuchâtelois The Rambling Wheels, qui se produira sur la Grande scène, la brit pop des Genevois de Stevans ou encore les compositions électriques du combo zurichois My Heart Belongs To Cecilia Winter.

Ces espoirs de la scène helvétique seront encadrés par plusieurs compatriotes: The Rocky Jo Altitude, Deep Kick, La Dixion, Elkee ou encore Yann B. Le programmateur du festival, Antonin Rousseau, assure qu’il s’agit de coups de cœur, pas de coups de pouce. «Je suis persuadé que The Rambling Wheels, récent repérage sur Couleur 3, feront une carrière internationale», souligne-t-il.

Fidèle à sa volonté d’attirer un public très large, le festival neuchâtelois présentera plusieurs têtes d’affiche dans des styles très variés. Mika ouvrira les feux le jeudi soir pour son unique concert en Suisse de l’été. Le dandy de la pop sera suivi le vendredi soir par le groupe de hip hop américain Cypress Hill et samedi soir par le chanteur français Saez. Tous deux sortent un nouvel album ce printemps. Le dimanche, journée des familles, sera dédié à la world music avec Youssou N’Dour, le flamenco revisité des Catalans de Ojos de Brujo de et la pop folk du Canadien Mark Berube.