Binoculaires dans une main, chemise Edelweiss sur le dos et casquette «Pratteln 2022» sur la tête, les aficionados de lutte suisse sont des lève-tôt. Il était 7h30 ce samedi lorsque le cortège des lutteurs pénétrait l’enceinte de 51 000 spectateurs. L’hymne national résonnait 30 minutes plus tard, la lutte commençait à 8h tapantes. Pas de temps à perdre. Trois ans d’attente, c’est long. Le premier combattant est à terre, le stade rugit.