Pour célébrer son quart de siècle d’existence, la loi sur l’assurance maladie (LAMal) s’offre un automne politique animé. A la traditionnelle communication du montant des primes 2022 vient s’ajouter le contre-projet indirect du Conseil fédéral à l’initiative d’allègement des primes. Déposé par le Parti socialiste, le texte demande que les ménages ne consacrent pas plus de 10% de leur revenu disponible à l’assurance de base, le solde devant être compensé par des subsides. Une disposition analogue est déjà en vigueur dans le canton de Vaud.