La division Alcool et tabac s’installera dans le canton du Jura. La conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf a donné lundi son feu vert au transfert de l’organisation de Berne à Delémont. Le déménagement aura lieu au plus tôt en 2017.

Cette proposition contribuera au développement économique de la région, a estimé la ministre des finances. Les autorités jurassiennes avaient demandé en 2012 que la division Alcool et tabac, qui succède à la Régie fédérale des alcools, s’établisse à Delémont.

Le gouvernement jurassien «mettra tout en œuvre afin que l’accueil de l’unité administrative et de son personnel dans le canton du Jura se réalise dans d’excellentes conditions», a-t-il assuré dans un communiqué.

Des mesures de soutien seront prévues pour les collaborateurs qui devront dorénavant travailler à Delémont, a de son côté promis la Confédération. Selon le Conseil communal de la capitale jurassienne, entre 40 et 60 emplois sont concernés.

Coûts supplémentaires

Ce changement s’inscrit dans le cadre de la révision totale de la loi sur l’alcool qui est actuellement débattue aux Chambres fédérales. L’installation dans le chef-lieu jurassien aura lieu une fois que la Régie fédérale des alcools aura été intégrée dans l’Administration fédérale des douanes.

Cette intégration visait à créer des synergies, mais en décentralisant la division Alcool et tabac, c’est l’effet inverse qui se produit, critique Garanto. Selon le syndicat du personnel de la douane et des gardes-frontière, cette délocalisation entraînera des coûts et des efforts de coordination supplémentaires.

Résultat, l’administration fédérale sera moins efficace, abondent les autorités bernoises. En tant que centre politique, la capitale helvétique offre un bon cadre, faisant le pont entre les différentes régions de Suisse, l’Etat et l’économie, fait-il valoir.

Explications demandées

Cette décision a de surcroît été prise sans que le canton de Berne soit consulté ou informé au préalable, regrette-t-il. Le Conseil d’Etat souhaite par conséquent rencontrer Eveline Widmer-Schlumpf pour discuter de la suite des étapes.

En 2012, le canton du Jura avait déjà été choisi pour accueillir la collection d’alambics anciens en mains de la Confédération. Le canton prévoit la création d’un Musée suisse de la distillation à Porrentruy d’ici 2016.