C’est le père qui ne va pas être content. Le politicien tessinois Boris Bignasca quitte la Lega. Le fils du président du parti populiste se retire suite à un commentaire controversé qu’il a récemment rédigé dans le journal dominical du parti, précise l’ATS. Il motive sa décision par sa volonté de protéger la Lega des attaques de ses adversaires, écrit-il dans un communiqué. L’affaire a éclaté dimanche. Boris Bignasca avait attaqué l’écrivain Giovanni Orelli dans les colonnes du «Mattino della Domenica», en écrivant en substance: «Nous attendons avec inquiétude la prochaine publication sous le nom de Giovanni Orelli: dans les avis de décès».