Le conseiller national Daniel Brélaz (Verts/VD) s’est mis en quarantaine après avoir appris que son fils avait été testé positif au Covid-19. Il s’agit du premier élu à Berne placé en quarantaine lors de l’actuelle session parlementaire.

L’ancien syndic écologiste de Lausanne a effectué un test dimanche dernier et a obtenu un résultat négatif mardi, a-t-il déclaré dans une interview à 24 heures et à la Tribune de Genève. «Je me suis mis en quarantaine à cause de mon fils». «Nous avons mangé ensemble mardi soir (dernier, ndlr). Nous étions à l’intérieur, à 1 mètre de distance, pendant deux heures. Or il apparaît que dans son entreprise d’informatique, il y avait trois personnes positives au Covid. Mon fils s’est fait tester mercredi. Et le test s’est révélé positif», raconte-t-il dans le détail.

Lire également: Le parlement transformé en palais des glaces

Absent en commission

«Mercredi soir, quand j’ai appris que mon fils allait se faire tester, j’ai volontairement décidé de ne pas me rendre à la Commission des finances du National, qui siégeait à Berne jeudi et vendredi. Puis j’ai prévenu mon parti et les services du Parlement. Dimanche, j’ai été me faire tester avec ma femme».

Daniel Brélaz dit ne «pas particulièrement» craindre d’être positif au coronavirus. Il a aussi donné des nouvelles rassurantes sur son fils. Le médecin cantonal a fixé la durée de la quarantaine de l’élu vaudois jusqu’à vendredi soir prochain.

Lire aussi: Quarantaine: pas d’assouplissement en vue

Jacques Bourgeois a été testé positif au printemps

Le même jour, un autre parlementaire a admis, lui, avoir été testé positif au Covid-19, au printemps dernier. Le conseiller national Jacques Bourgeois (PLR/FR) a confirmé à Keystone-ATS l’information parue mardi sur Le Matin.ch. «J’ai été malade durant trois semaines, avec une perte d’odorat et de goût ainsi qu’une grande fatigue».

Il a toutefois qualifié ses symptômes de légers. Il est le premier élu à Berne à annoncer officiellement avoir été contaminé par le coronavirus.