Ce mercredi, le Conseil fédéral a approuvé la révision partielle de la loi sur la protection de la population et sur la protection civile (LPPCi), ainsi que le message à ce sujet. La mesure phare concerne les abris anti-atomiques: il ne sera plus construit de nouveaux abris que dans les immeubles d’habitation d’une certaine taille. Parallèlement, le montant maximal de la contribution de remplacement sera fortement réduit.

En 2009, lors d’un débat au Parlement consacré à l’initiative de Pierre Kohler sur la suppression de l’obligation de construire des abris privés, il avait été souligné qu’avec 300’000 abris pour particuliers et 5100 abris publics, la Suisse disposait à l’heure actuelle d’environ 8,6 millions de places protégées, ce qui correspond à un taux de couverture de plus de 114 pour cent. Les particuliers accueilleront d’un œil très favorable la réduction parallèle des contributions de remplacement, qui atteignent plusieurs centaines de francs.

Ce projet de révision va être soumis au Parlement. Les Chambres fédérales examineront probablement le projet durant leur session d’hiver 2010, et la révision devrait entrer en vigueur au 1er janvier 2012.