Les cyclistes ne devront plus acheter de vignette vélo à partir du 1er janvier 2012. Ils prendront en charge les dégâts qu’ils occasionnent eux-mêmes ou via leur assurance responsabilité civile (RC) privée. Pour les 10% de la population dépourvus d’une telle couverture, la facture pourrait parfois s’avérer salée.

Certes, les amateurs de la petite reine ne provoquent en règle générale pas de dommages exorbitants et les dégâts se limitent dans biens des cas à de la tôle froissée. L’assurance Axa-Winterthour estime que la facture s’élève en moyenne à 2000 francs.

Mais si un accident fait des blessés, les frais croissent très rapidement. Chez Axa-Winterthour, l’ardoise a ainsi dépassé les 500 000 francs dans plusieurs cas l’année passée. Dans une affaire encore en cours, les dommages se montent même à deux millions de francs. Long remboursement

«Les cyclistes devraient dès à présent contrôler qu’ils disposent bien d’une assurance RC. Si ce n’est pas le cas, nous leur recommandons d’en contracter une au plus vite», met en garde Daniel Wernli, du Fonds national suisse de garantie (FNG). Cette institution dédommage les victimes d’accidents dans lesquels le fautif n’est pas couvert ou reste inconnu.

Pour l’heure, les assurances n’ont pas remarqué de hausse du nombre de demandes en matière de RC, selon un sondage de l’ats. Il reste toutefois encore un peu de temps. La vignette 2011 restera valable jusqu’à la fin mai 2012. (ATS)