Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Le site de Pourtalès d’Hôpital neuchâtelois, en ville de Neuchâtel.

Neuchâtel

Les finances d’Hôpital neuchâtelois dans le rouge vif

Une tuile de plus pour l’institution hospitalière: pour un budget de quelque 350 millions, les comptes 2015 devraient laisser un déficit de 13 millions et le budget 2016 prévoit une perte de 7,6 millions. Les blocs opératoires seront fermés la nuit à La Chaux-de-Fonds

«La situation est extrêmement difficile», admet la présidente Pauline de Vos Bolay. Hôpital neuchâtelois croule sous les difficultés. Elles concernent son organisation spatiale, la récupération politique, les dysfonctionnements dans l’organisation interne ou une confiance qui peine à se restaurer, à l’interne et dans la population.

HNE a de surcroît un gros souci financier. Ses comptes 2015 boucleront avec une perte de 13 millions de francs (pour un budget de 330 millions) et l’établissement prévoit un déficit de 7,6 millions en 2016. Pourtant, proportionnellement à sa taille, HNE est l’établissement hospitalier en Suisse qui perçoit le plus de PIG, ces prestations dites d’intérêt général versées par les cantons. Si elles étaient dans la moyenne, elles seraient de 25 millions. Le canton de Neuchâtel versera 67 millions en 2016, une enveloppe en réduction de 2,5 millions, et il est prévu de la réduire d’autant chaque année jusqu’en 2025 (25 millions au total).

Pour contenir la perte à 7,6 millions, la nouvelle équipe dirigeante d’HNE a pris deux mesures fortes. La première concerne les effectifs: ils ont augmenté de 80 en 2015 (pour un total de 1900 équivalents plein temps). Elle a décidé d’en raboter 66. Sans licenciement, précise-t-elle.

L’autre mesure consiste à fermer, la nuit, le bloc opératoire de La Chaux-de-Fonds. Il est déjà arrêté le week-end. HNE constate que seules 35 patients ont été opérés entre 22 et 7 heures à La Chaux-de-Fonds en 2014, et seuls cinq d’entre eux nécessitaient une prise en charge rapide. L’équipe permanente d’au moins 4 personnes est sous-utilisée.

En contrepartie, HNE entend optimiser l’utilisation diurne des trois blocs opératoires de La Chaux-de-Fonds, notamment pour des interventions ambulatoires. Précision importante de Pauline de Vos Bolay: les urgences restent ouvertes 24h sur 24 à La Chaux-de-Fonds.

Les causes des finances cramoisies d’HNE sont multiples. L’éclatement spatial et les doublons coûtent cher; il y a du laxisme administratif, une convention collective généreuse (elle est en phase de renégociation) et, surtout, une dette de 300 millions, héritée de la création de l’Hôpital multisite il y a 10 ans. Son coût correspond au déficit 2016, 7 millions. HNE est en tractations avec le canton pour assainir un bilan financier trop défavorable.

Paradoxalement, depuis l’arrivée à sa tête de la Genevoise Pauline de Vos Bolay il y a dix-huit mois, HNE se construit un avenir un peu plus rose. L’établissement a un plan stratégique 2022, concentrant les soins aigus à Neuchâtel et la réadaptation dans un nouvel hôpital à ériger à La Chaux-de-Fonds. La direction générale vient d’être renouvelée autour d’un directeur de transition, Philippe Bolla, et de Bernard Vermeulen, directeur médical.

Mieux: le conseil d’administration, la direction et le gouvernement neuchâtelois sont sur la même longueur d’ondes, «les planètes s’alignent», salue Pauline de Vos. L’année 2016 sera décisive. A l’été, gouvernement et Grand Conseil devront arrêter la nouvelle organisation, soumise ensuite au peuple. HNE veut croire alors à un nouveau départ.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo suisse

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

Le Conseil national a refusé de suivre l'avis du Conseil des Etats. Celui-ci voulait réduire de moitié la facture des nouveaux gilets de l'armée suisse. Il a été convaincu par les arguments du chef du DDPS, Guy Parmelin. La question reste donc en suspens.

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

n/a