Après quatre années de stabilisation des primes maladie, faut-il craindre une hausse sensible pour 2023? C’est ce que laisse entendre l’association faîtière des caisses Santésuisse, qui annonce ce jeudi une «flambée des coûts» dans l’assurance de base de 5,1% l’an dernier. «De nouvelles hausses de primes semblent quasiment inévitables», estime Santésuisse. Mais le président de la Société médicale de la Suisse romande Philippe Eggimann dénonce un «effet d’annonce pour les justifier par avance».