Est-ce dû à l’esprit de la Venoge, qui se «tortille joliment» en contrebas? La scène, déjà jouée, est cette fois-ci comme apaisée, adoucie par le soleil qui caresse les prairies du Gros-de-Vaud de ses rayons délicats. Tout, sauf un jour à se chercher des noises.