Le week-end s’annonce sous haute tension sur l’axe lémanique. D’importantes perturbations sont à prévoir entre Lausanne et Genève Aéroport où les trains seront remplacés par des navettes toutes les quinze minutes. En cause: un chantier express en gare de Renens qui mobilisera 150 ouvriers de samedi 15 heures à dimanche soir dans le cadre du projet Léman 2030. L’enjeu? Modifier l’aiguillage et la géométrie des voies pour rendre la gare renanaise compatible avec la future 4e voie.

Pendulaires en colère

De quoi congestionner encore un peu plus un trafic déjà saturé par les départs en vacances et les festivals qui s’ajoutent au flux quotidien de pendulaires. Retards, annulations ou horaires modifiés: les perturbations passent mal auprès des usagers. Ici, un voyageur déplore la suppression des InterRegio Lausanne-Berne jusqu’au 21 juillet, remplacés par un RegioExpress toutes les heures. Là, un pendulaire liste deux annulations entre Lausanne et Aigle en l’espace de trois jours. Parallèlement, des travaux d’entretien entre Vauderens et Romont perturbent la liaison Lausanne-Fribourg jusqu’au 21 juillet.

«Investissement pour le futur»

«Nous avons choisi de concentrer les opérations à Renens sur un week-end pour importuner le moins possible la clientèle», assure Donatella Del Vecchio, porte-parole des CFF, qui conseille aux voyageurs de consulter les horaires. «Il est clair que ces désagréments sont difficiles à supporter individuellement, mais nous nous efforçons d’offrir un service de substitution. A terme, il s’agit d’un investissement pour le futur.»

Ponctualité globale des voyageurs de 89,8%

Quant aux suppressions de trains, elle rappelle qu’une partie des perturbations peuvent être dues à l’exploitation ferroviaire usuelle: accident de personne, dérangement technique ou matériel notamment. «Entre Lausanne et Genève, les travaux en cours en soirée sur deux tiers de la ligne diminuent la capacité, ce qui peut engendrer des retards et des suppressions, concède Donatella Del Vecchio. Or, sur l’ensemble de la journée, les valeurs restent toutefois dans la norme.» De même sur la ligne Lausanne-Villeneuve, fortement perturbée début mai. Selon les statistiques des CFF, la ponctualité des voyageurs est de 89,8% sur l’ensemble du réseau, légèrement inférieure en Suisse romande (87,4%).

Lire aussi: Léman 2030, les désagréments avant les avantages

Le chantier de Léman 2030 prévoit de doubler la capacité sur la ligne Lausanne-Genève, actuellement fréquentée par quelque 50 000 passagers quotidiennement. Il introduira également la cadence au quart d’heure dans le RER Vaud entre Cully-Cossonay et le Léman Express. Un projet colossal devisé à 3,8 milliards de francs qui ne fait que commencer. Une nouvelle «opération coup de poing» est prévue en octobre à Renens. L’été prochain, c’est la ligne Lausanne-Palézieux qui devra temporairement être mise hors service.

Lire aussi: Chantiers en cascade et trains en retard sur l’axe Genève-Lausanne