Les migrants de Suisse ont un nouveau porte-voix. Le Forum pour l'intégration des migrants (FIM) a été fondé samedi à Berne. L'Italien Guglielmo Grossi en est le premier président. Le FIM est constitué de 330 délégués. Il ne doit pas servir uniquement de plate-forme de discussion, il doit également être un «interlocuteur compétent et de poids» pour les autorités fédérales et les autres institutions. Le FIM veut prendre position dans les processus de formation de l'opinion. Son budget annuel s'élève à 676 000 francs, mais il pourrait être revu à la baisse.

Complémentarité

L'idée d'un forum des migrants est née durant la crise qui a secoué la Commission fédérale des étrangers (CFE). La proposition, qui émanait des membres démissionnaires en résistance contre la volonté de Ruth Metzler d'intégrer le secrétariat de la CFE à celui de l'Office fédéral des étrangers, avait été accueillie favorablement par la présidence de la Commission. Celle-ci soutient d'ailleurs le FIM par le biais des subventions fédérales qu'elle a la compétence d'accorder aux institutions œuvrant pour l'intégration. Le vice-président de la CFE, Walter Schmid, n'a jamais caché qu'à ses yeux, les deux institutions sont complémentaires, le Forum permettant à toutes les communautés de s'exprimer, ce qui n'est pas le rôle de la CFE.