Le personnel de l’Office médico-pédagogique (OMP) contre-attaque. Dans une lettre que Le Temps s’est procurée, il demande mardi à la conseillère d’Etat, Nathalie Fontanet, chargée des ressources humaines, que le collège reprenne l’OMP sous son autorité. Autrement dit, que la ministre Anne Emery-Torracinta en soit dessaisie. On a connu pareille affaire à Genève avec le département de Pierre Maudet.