«Les autorités libyennes ont décidé sans préavis dimanche 14 février de suspendre jusqu’à nouvel ordre toute délivrance de visa pour les ressortissants de l’espace Schengen et d’empêcher l’accès à leur territoire des titulaires européens de visas en cours de validité», indique lundi le ministère français des affaires étrangères sur son site internet. «Par conséquent, il est fortement déconseillé à tout ressortissant français de tenter de se rendre en Libye tant que ces mesures s’appliqueront», ajoute-t-il. Dans ses conseils aux voyageurs, le ministère allemand des affaires étrangères informe ses ressortissants de la nouvelle mesure prise par Tripoli.

Suggestion récemment

Interrogé à Bruxelles, un porte-parole de la Commission européenne a dit être en train de vérifier les faits. Berne a durci en juin dernier les conditions d’octroi des visas Schengen aux ressortissants libyens, face au refus de Tripoli de coopérer sur le sort des deux Suisses retenus en Libye suite à l’arrestation à Genève d’Hannibal Kadhafi. Les visas ne sont plus délivrés «qu’à titre exceptionnel et dans des cas particuliers».

Dimanche, le journal libyen «Oea» – proche de Seif Al-Islam, l’un des fils du colonel Kadhafi – a affirmé que Berne avait interdit à 188 responsables libyens, dont le numéro un libyen Mouammar Kadhafi et sa famille, d’entrer en Suisse. Selon l’Italie, la décision libyenne de ne plus accorder de visas aux ressortissants européens est une mesure de représailles à cette interdiction.