Sous un soleil de plomb, le public a répondu présent samedi au grand rendez-vous de l’été jurassien. Autour de la halle-cantine, chevaux et spectateurs cohabitent dans une ambiance bonne enfant, sans précaution particulière. A côté, le champ de courses et les alentours arborent une couleur jaunie, stigmate de la sécheresse qui sévit actuellement partout en Suisse. «Les Franches-Montagnes sans Marché-Concours étaient devenues inconcevables. Les suppressions de 2020 et 2021 nous ont laissés comme orphelins», souligne Bernard Varin, vice-président de la manifestation.