«Je veux donner un départ foudroyant à Expo. 02.» Déterminé comme le chef d'orchestre avant le premier coup de baguette, François Rochaix se voulait mobilisateur, vendredi matin, à l'occasion de sa troisième conférence de presse en tant que metteur en scène des spectacles d'ouverture et de clôture d'Expo 02. C'est que ce rendez-vous était à ses yeux capital.

Il y a d'abord dévoilé l'identité de deux membres clés de son équipe artistique: Jean-Claude Maret, complice artistique depuis trente-cinq ans, signera les décors d'une création qui verra le jour le 14 mai simultanément à Bienne, Morat, Yverdon-les-Bains et Neuchâtel; Francine Lecoultre, costumière d'origine vaudoise établie à Los Angeles, concevra de son côté les costumes.

L'ex-maître d'œuvre de la Fête des Vignerons a ensuite lancé un appel à tous ceux qui dans la région se sentent prêts à monter sur les planches, en tant qu'acteurs figurants, ou à collaborer en coulisses à l'événement. Les volontaires ont jusqu'au 31 mai pour s'inscrire dans l'un des bureaux spécialement ouverts à cette l'occasion sur les quatre sites (un par ville) ainsi qu'à Delémont. François Rochaix espère dans l'idéal sept cents volontaires, même si quatre cents le satisferaient.

«On me demande parfois ce que je suis venu faire dans cette galère d'Expo.02, s'amuse François Rochaix. Celle-ci, c'est vrai, souffre d'un terrible déficit de crédibilité. Mais je trouve cette situation extrêmement stimulante. J'ai très envie de mobiliser la population de la région.»

L'homme de théâtre a l'âme conquérante. Il conçoit d'ailleurs la préparation de son spectacle d'ouverture comme une véritable campagne militaire. Il s'est ainsi entouré de fidèles lieutenants, Isabelle Collet, responsable de la coordination artistique qui l'a secondé pendant la Fête des Vignerons et Jean-Claude Maret, qui était déjà son scénographe dans les années 70, à l'époque où François Rochaix dirigeait le Théâtre de Carouge.

«Jean-Claude Maret a ce talent rare: il imagine des espaces qui laissent aux interprètes et au metteur en scène une immense liberté de manœuvre, confie François Rochaix. Quant à Francine Lecoultre, je l'ai choisie parce que son imaginaire a un côté à la fois archaïque et ultra contemporain. Elle a d'ailleurs créé des tissus pour la série télévisée Star Trek Voyager.»

François Rochaix sait pourtant que la campagne n'est qu'à ses débuts. Il a donc échelonné ses objectifs. D'ici au 31 mai, il saura sur quels effectifs il peut compter. Puis il devrait révéler le nom du compositeur du spectacle et choisir, avant l'été sans doute et selon une formule déjà éprouvée lors de la Fête des Vignerons, quatre metteurs en scène chargés de le seconder. Chaque site, sans oublier le vaisseau Jura, aura ainsi son capitaine. Quant aux répétitions, elles commenceront effectivement au mois de janvier 2002. Entretemps, François Rochaix aura monté au Théâtre Maïakovski de Moscou L'Evénement de Vladimir Nabokov. Il a l'intention de rafraîchir ces jours son russe, tout en peaufinant le texte du spectacle inaugural d'Expo 02.