La Fédération romande des consommateurs (FRC) rejette l'initiative solaire soumise en votation le 24 septembre prochain, mais soutient le contre-projet. Le prélèvement d'une taxe de 0,3 centime par kWh devrait coûter au ménage moyen 93,60 francs de plus

par année, a écrit mardi la FRC, qui juge cette majoration acceptable. En revanche, la FRC ne veut pas de la réforme fiscale écologique. Le mode de redistribution de la taxe de deux centimes proposée pénalise les familles et les petits salaires.

ATS